Histoire d'Oeufs...

 

DES ŒUFS DE ROIS

Les œufs sont arrivés en France avec les Romains dans les cuisines devenues gallo-romaines. Clovis faillit en faire une indigestion tant il aimait les œufs durs !

Charlemagne célèbre pour avoir inventé l’école, décida aussi que toutes les fermes impériales compteraient au moins cent poules. Le surplus d’œufs était vendu. Quand il institua la loi Carême, au concile d’Aix-la-Chapelle, en 837, tout chef lombard baptisé surpris à gober un œuf, avait sur l’heure la tête coupée !

Les œufs étaient le seul aliment parfaitement sûr pour les grands qui craignaient d’être empoisonnés : quelques œufs par semaine suffirent à nourrir Catherine Sforza, grand-mère de Marie de Médicis, captive des Borgia.

 

 Louis XIV était gourmand de « vents », les ancêtres des îles flottantes.

Quant à Louis XV, il avait le chic pour faire sauter d’un seul coup de fourchette le petit bout de son œuf coque du dimanche pendant que l’appariteur annonçait solennellement : « Le Roi va manger son œuf ».

Mais les œufs étaient aussi à l’honneur dans les banquets populaires : pour le couronnement du pape Clément VI en Avignon, on employa 3250 douzaines d’œufs pour régaler les milliers de convives 

 

Contacts

 03.88.19.16.70
  2 rue de Rome
 67 300 Schiltigheim
 

Une production locale

Depuis 1986, Bureland met à votre disposition des œufs frais issus d’exploitations familiales localisées en Alsace.
Bureland, c’est avant tout un savoir-faire familial transmis de générations en générations afin de satisfaire chaque client.
Bureland, les œufs bien de chez nous !